5 idées pour vivre au mieux le confinement en couple et en famille

Le confinement est une expérience inconnue pour la plus grande majorité d’entre nous.
Deux questions majeures se posent : comment occuper son temps ? Comment vivre avec les autres ou seul 24h/24 ?

Que l’on traverse ce confinement seul, en couple ou en famille avec des enfants, occuper notre temps dans l’unique espace de notre intérieur devient alors une question quotidienne essentielle.

Pour ceux d’entre nous qui vivent à plusieurs, se pose également la question de comment réinventer le « vivre ensemble », 24h/24 sans la possibilité de mener à bien ses activités extérieures, pour les adultes comme pour les enfants ?
Pour ceux qui sont seuls, parfois isolés, comment supporter la solitude et l’absence de contacts ?

Ainsi, rester chez soi nous demande de modifier nos modes de vie et nos manières de maintenir les liens sociaux.

Bien évidemment, ce qui rend cette situation difficile est essentiellement la raison de ce confinement ; la pandémie qui nous touche est très préoccupante et angoissante ; on s’inquiète pour soi, nos proches, notre situation professionnelle et financière, on n’a peur de la contamination et de ses conséquences que l’on sait pouvoir être dramatiques.

Le stress est donc très présent durant de ces journées de confinement, il est normal d’éprouver de la peur, de la confusion, de la colère et de la tristesse.

En s’adaptant au confinement, il y a moins de raisons de s’inquiéter. C’est en ce sens que nous souhaitions vous proposer quelques conseils pour accepter la situation, y faire face et en tirer des bénéfices.

1) Nos journées n’étant plus rythmées par nos activités habituelles, rassurantes et structurantes, on peut perdre la notion du temps et même des jours de la semaine. Notre premier conseil est donc de se faire un emploi du temps et de s’y tenir. Par exemple, de se lever à heure fixe, de se préparer pour la journée et prendre ses repas à heure fixe. Il est bien d’organiser son temps de travail pour ceux qui sont en télétravail et les apprentissages scolaires pour ceux qui ont des enfants. Accordez vous également des temps de pause.

2) Gardez contact avec des proches par téléphone, messages, mails, restez dans un lien affectif. Il ne faut pas rester isolé. Communiquez en famille et en couple. C’est en parlant et en mettant des mots sur ce que chacun ressent dans cette situation que l’on peut mettre à distance nos angoisses, réduire les stress et ses effets, et surtout, mettre du sens sur cette situation sidérante et traumatique. L’écoute et la bienveillance aux ein du couple ou de la famille sont plus que jamais primordiales si l’on veut éviter du mal-être ou des conflits. On peut par exemple imaginer des moments de « réunion familiale », un espace dans lequel chacun pourra s’exprimer sur ses envies, ses idées ou ses craintes lors de cette crise.

3) Définir des espaces dans la maison pour que chacun puisse avoir son « territoire » le temps du confinement. Comme par exemple la chambre parentale qui doit rester l’espace réservé des parents. L’espace commun du salon qui doit rester disponible pour tout le monde. Il faudra peut-être établir de nouvelles règles en famille.

4) S’informer sans être branché en permanence sur les chaînes d’informations continues. En effet, les informations diffusées par les médias peuvent être très anxiogènes et envahissantes, nous empêchant alors de nous concentrer sur autre chose et de vivre au mieux ce confinement, en restant disponible pour les autres.
Il est de plus difficile de faire la différence entre vraie et fausse information. Nous vous conseillons donc de privilégier les médias reconnus ainsi que les canaux de communication des organisations officielle (OMS, ministère de la Santé,…) Attention à ce qui peut se dire sur les réseaux sociaux de nature à inquiéter encore davantage.
Si vous avez du mal à supporter l’ambiance, éteignez votre télévision et décrochez des réseaux sociaux. Cela sera très bénéfique et ne vous inquiétez pas, vous ne manquerez pas l’information du siècle !

5) Profitez-en pour recréer des liens de couple, des liens en famille. Ces liens se perdent parfois parce que la vie quotidienne active ne nous laisse pas le temps. Le confinement peut être une occasion de faire des choses ensemble : cuisiner ensemble, faire des jeux ensemble, se parler, écouter de la musique. Prenez le temps de lire ! La culture sera toujours présente et enrichissante !
Pour certains la présence permanente de l’autre peut être soit fusionnante soit séparante, et cela sera plus difficiles pour les uns que pour les autres.
Pour les couples il faut essayer de rétablir le toucher que l’on oublie parfois au quotidien, avoir des gestes tendres, se toucher beaucoup comme on le fait au début d’une relation, s’asseoir ensemble, faire des activités communes, faire du cocooning, ne pas s’enfermer chacun derrière son écran mais au contraire profiter de ce temps pour se retrouver.
Les enfants vont très certainement beaucoup vous solliciter car ils sentent l’inquiétude ambiante. Il va falloir vous armer de patiente car ils vont exprimer à leur façon leurs préoccupations et le manque d’activités à l’extérieur, en étant agités par exemple, insolents etc. Les jeunes enfants seront plus isolés que nous adultes de leurs copains d’école car ils ne disposent pas des moyens de communication que sont les nôtres. Entre parents proposez d’organiser des FaceTimes pour que les enfants puissent se voir et échanger sur leur activité.
N’oubliez pas pour ceux qui ont des adolescents de rester vigilants sur les contenus informatiques qu’ils consultent car inévitablement le temps d’écran de chacun risque d’augmenter. Renseignez-vous, il existe plein de contenus pédagogiques en ligne et gratuit le temps du confinement.

Nous traversons une période crise, ce n’est pas nécessairement quelque chose de négatif, bien au contraire : la crise c’est du vivant, du mouvement, un potentiel de changements et nous savons que l’évolution humaine se fait par crises. Alors faites- en quelque chose de bénéfique, pour vous, vos familles, vos amis. Investissez votre intérieur, essayez de vous y sentir bien car nous rappelons que rester chez soi est un acte solidaire, de protection et le meilleur soutien que vous pourrez apporter aux professionnels de santé.

Prenez soin de vous et de vos proches.
Soyez solidaires plus que jamais dans cette épreuve et à l’écoute de vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*